Collaborations spéciales

Votre plan d’affaires pour communiquer

By novembre 14, 2016 avril 19th, 2018 No Comments

Votre plan d’affaires est un outil de communication

Votre plan d’affaires (ou business plan) est avant tout un outil de communication pour votre entreprise. À ce titre, il se doit d’apporter des réponses à certaines questions que se posent l’entrepreneuse elle-même mais également les partenaires, les investisseurs ou encore les fournisseurs.

Nous pouvons regrouper ces éléments à communiquer par grandes thématiques entrepreneuriales. Un plan qui suit celui d’un business plan.

« Ne cherchez pas des clients pour votre produit mais plutôt un produit pour vos clients »

Cette citation de l’entrepreneur Guy Kawasaki nous rappelle qu’à la base de toute activité entrepreneuriale, réside la volonté de répondre à un besoin ou une frustration d’une partie de la population.

Définissez alors clairement le problème et la solution que vous voulez apporter. Si l’on prend l’exemple de Blablacar, cette entreprise répond notamment au besoin de voyager à moindre coût.

Qu’en est-il du marché ?

Cette solution que vous souhaitez développer est à destination d’une certaine clientèle. Encore faut-il la définir. Il convient de mettre un nom sur ces clients, les qualifier.

Qui sont-ils ? Identifiez leur classe sociale, pouvoir d’achat, habitudes de consommation, âge et toute autre information qualitative permettant de cibler la solution la plus appropriée à leur situation.

Démontrez en quoi votre solution est idéale pour la clientèle ciblée

Une fois le besoin et le marché définis, l’entrepreneuse va démontrer en quoi son produit répond précisément aux attentes du marché.

Présentez les 3 atouts principaux par rapport à la concurrence, votre positionnement par rapport à la concurrence ainsi que la plus-value apportée à votre clientèle.

Chez Blablacar, la plus-value se traduit par l’économie apportée au client, mais également la flexibilité et la convivialité, un combo gagnant qui explique son succès.

Point de revenus sans business model

Le business model répond à la question concrète : « comment gagnez-vous de l’argent avec cette activité ? ». Précisez vos différents canaux de revenus : abonnements, commissions, vente de biens ou prestations, forfaits etc.

Pointez également du doigt les différents coûts, qu’ils soient fixes ou variables, en présentant comment est créé la marge.

Pour reprendre notre exemple avec l’entreprise de Frédéric Mazzela, la société se rémunère grâce à une commission prélevée sur les transactions. Un revenu qui permet de couvrir les frais de personnel et de gestion du site, ce qui permet une marge de XX€, soit YY% du chiffre d’affaires.

Les questions financières

Dans votre business plan, il y a 4 tableaux essentiels à intégrer. Chacun répondant à une problématique différente sur les 3 ou 5 années à venir.

– Le compte de résultat prévisionnel : présente le résultat net dégagé par l’activité

– Le bilan prévisionnel prévisionnel : dresse un état des lieux du patrimoine de la société

– Le plan de trésorerie : présente le niveau de « cash » disponible à la fin de chaque année. Attention : résultat et trésorerie sont deux notions différentes !

– Le plan de financement : il oppose les besoins et ressources de l’entreprise pour vérifier que l’entreprise arrive à financer son activité.

Dans le cadre d’une levée de fonds, la partie financière du business plan tend à estimer le montant des fonds nécessaires à lever.

Mettez également en lumière certains ratios clés tels que le « point mort », qui correspond au niveau minimum de chiffre d’affaires que l’activité doit générer pour couvrir l’ensemble de ses coûts. En d’autres termes, le point mort explicité à partir de quel moment un projet est rentable.

Un projet porté par une équipe solide

Avant de miser sur un projet, un investisseur mise d’abord sur une équipe dans laquelle il a confiance.

Dressez un portrait des différents membres de l’équipe, leurs compétences et leur rôle. L’enjeu est de démontrer la complémentarité et la pertinence de votre équipe.

C’est un beau projet, mais concrètement : quel est votre plan d’action ?

Ici, le plus important est de définir les objectifs à court et moyen terme : 6 mois, 1 en et 3 ans.

Une fois les objectifs définis, l’entrepreneuse doit mettre en place un plan d’action pour les atteindre. Quels moyens humains et financiers seront mis en place ? Quel est le plan de marketing et communication ? Quel est le coût d’acquisition client ?

Pour conclure, il est bien vu de faire preuve de lucidité et de clairvoyance en pointant certains risques de votre activité en décrivant comment vous comptez vous en prémunir.

Collaboration spéciale de Nassim ALAMI, chef de projet My Business Plan www.my-business-plan.fr

Note :

Cet article est écrit uniquement pour votre information et il n’y a aucune promesse de gain. Il n’y a pas de recette magique pour gagner rapidement de l’argent. Il faut travailler fort pour réaliser ces rêves!

N’oubliez pas de toujours consulter vos conseillers professionnels (comptable, avocats) avant de prendre une décision financière importante. Ce site est pour votre information seulement. Toutes les marques de commerce appartiennent à leurs propriétaires respectifs et ne sont mentionnées ici que pour faciliter votre compréhension. Aucune promesse ou garantie de gains ne vous est faite. Lire aussi la note importante du blogue.

Photo Copyright: Faites nous part de vos commentaires et abonnez-vous à nos articles et infolettres en cliquant ici.

Vous aimez nos articles ? Abonnez-vous à l’infolettre !

Image de 123 RF ismagilov / 123RF Banque d’images

Fabienne

Author Fabienne

More posts by Fabienne

Laisser un commentaire