was successfully added to your cart.

Préparer un webinaire

Vous avez le goût de vous lancer dans les webinaires mais vous ne savez pas comment préparer un webinaire qui a du succès. 

Disons que vous faites un essai et que vous faites une présentation devant un petit groupe pour voir comment cela se passe et pour apprendre de votre expérience.

Voici maintenant quelques conseils afin d'analyser votre performance et l'améliorer. 

1) Est-ce que votre intro est intéressante?

Avez-vous une accroche intéressante pour attirer votre public, comme une statistique choquante, une histoire passionnante, une déclaration controversée ou un puissant visuel? Ou est-ce que vous avez juste commencé par un "Salut! Comment ça va, les amis? C'est génial d'être ici aujourd'hui! "… Devinez quelle est la meilleure méthode pour accrocher votre audience!

Votre audience prends un temps précieux pour vous regarder et il faut la garder intéressée! Commencez dès le départ avec une intro captivante afin de vous assurer que les participants ne décident pas que cela ne vaut tout simplement pas la peine.

2) Est-ce que tout a fonctionné de façon fluide?

Écouter l'enregistrement de votre présentation et soyez critique. Maintenant, il est temps de faire attention et de voir si tout s'est déroulé sans heurts ou s'il y a eu des pauses et des interruptions de temps difficiles pendant que vous tentiez de changer de diapositives ou d'insérer des vidéos. Avez-vous rempli le silence avec quelque chose ou est-ce qu’il y a eu des temps morts?

Si vous avez trouvé que les choses se sont bien passés, génial! Si ce n'est pas le cas, vous voudrez peut-être vous entraîner et demander à un ami de vous aider à modérer votre webinaire pendant votre présentation.

3) Parlez-vous à un rythme raisonnable?

Comme beaucoup de personnes, lorsque nous sommes nerveux, la plupart d'entre nous ont tendance à parler un peu plus vite. Mais parler trop vite rend le travail de vos auditeurs plus difficile, ce qui les rend plus difficiles à absorber. Faites attention à la vitesse à laquelle vous parlez dans votre présentation. Êtes-vous en train de brouiller vos mots, d'essayer de tout intégrer, ou prenez-vous des pauses significatives et donnez-vous le temps à vos auditeurs de vous imprégner de ce que vous vendez?

Si votre rythme rappelle un RAP plutôt qu’une présentation alors, entraînez-vous à parler un peu plus lentement que ce qui vous est actuellement confortable. Cela peut sembler étrange pour vous, mais cela sera beaucoup mieux pour ceux qui vont vous écouter.

4) Restez-vous sur la bonne voie?

Avez-vous débuté votre webinaire avec un aperçu détaillé de tout ce que vous alliez dire? Sinon, il y a de bonnes chances que vous êtes parti de la piste juste un peu ou encore que vous avez utilisé beaucoup de mots de remplissage, comme "euh", "oui", "alors", etc. pratiquez-vous un peu avant votre prochain webinaire. Faites une liste d’éléments à couvrir et apportez-là avec vous la prochaine fois que vous présentez (et ayez au moins quelques points plus détaillés).

5) Étiez-vous énergique?

Avez-vous déjà assisté à une conférence où le conférencier était plat et monotone? Pas très amusant, non? En fait, ce genre de conférencier est plus approprié comme aide au sommeil à l'heure du coucher… N'est-ce pas ?

Si vous êtes énergique et intéressant, alors votre webinaire sera intéressant, riche en connaissances et surtout écouté!

Regardez votre enregistrement pour voir à quel point vous étiez énergique et passionné. Est-ce que vous parlez sur le même ton ou est-ce que vous faites des inflexions de son sur les mots importants pour garder les gens réveillés? Êtes-vous enthousiasmé par ce dont vous parlez? Où est-ce que vous êtes nerveux et votre voix est secouée par les nerfs? Il faut des mois, voire des années, à des conférenciers professionnels pour peaufiner leur «voix vidéo», alors n'ayez pas peur de pratiquer encore et encore.

6) Vos mots sont-ils faciles à comprendre?

Je ne veux pas dire par là que vous marmonnez (bien que vous devriez éviter cela). Ce que je veux dire c'est: utilisez-vous des mots que le profane moyen comprendra? Évitez-vous le jargon des affaires ou technique afin de parler de manière claire et concise que tous peuvent comprendre ?

Si jamais vous devez utiliser un mot technique ou une expression de jargon, tel que le retour sur investissement, prenez une minute dans votre présentation et expliquez ce que cela signifie pour tout ceux de votre audience qui ne sont pas au courant.

7) Est-ce que vos diapositives et vos mots fonctionnent ensemble?

Les diapositives doivent à aller de pair avec vos mots, cependant elles ne devraient pas être 100% les mêmes.

Il est important d’être cohérent, cependant par pitié n’écrivez pas tout sur votre diapositive et surtout ne les lisez pas!

Personne n'aime une diapositive remplie de haut en bas avec du texte. Même s'il peut parfois être difficile d'évaluer les diapositives pendant que vous les créez…

Regardez votre présentation pour voir si vous avez tendance à lire directement sur la diapositive (ceci est un gros Non! Non !) ou si votre diapositive contient suffisamment d’exemples pour « imager » ce que vous dites.

8) Est-ce que vos diapositives sont visuellement attrayantes?

Vu que nous sommes sur le sujet des diapositives, comment sont les couleurs et le visuel? Est-ce que les diapositives sont faciles à lire ou est-ce que les couleurs et le style fatiguent vos yeux? Si c'est le cas, assurez-vous de choisir des couleurs simples, avec un contraste net entre le texte et la diapositive, et assurez-vous aussi que le texte ait un style facile à lire et qu'il n'est pas trop petit (20 points minimum).

9) Est-ce que votre présentation est bien ciblée sur le sujet?

Il est facile dans une présentation de partir sur une tangente, surtout lorsque l'on est nerveux ou qu'un participant par exemple, nous pose une question spontanée.

Cependant, si vous souhaitez que votre contenu corresponde toujours à votre objectif global, il est important de garder un œil sur les endroits où vous vous êtes peut-être égaré ou encore où vous avez tourné autour du pot ! Si c'est le cas, alors notez-le pour l'avenir et faites-y attentin.

Un truc: La prochaine fois, avant de créer votre plan, décidez de l’objectif global visé et ensuite construisez votre contenu autour de cet objectif.

10) Est-ce que la fin de votre présentation est convaincante et surtout est-elle reliée à l'objectif de votre présentation?

Vérifiez si votre mot de la fin (et votre CTA* ou "call to action") afin de voir s'il était solide et lié à votre objectif global. Si vous essayez de vendre un produit avec votre webinaire il est important de revoir le message et parfois de tester différents messages avec votre audience.

Est-ce votre mot de la fin ressemblait davantage à un argument de vente ou est-ce qu'il ressemblait à une solution au problème discuté dans le webinaire?

Le mot de la fin de votre webinaire sera la dernière chose dont votre audience se rappellera, alors mettez-y un peu de travail afin de rendre le message persuasif.  Assurez-vous aussi qu'il résume tous les points importants dont vous avez parlé lors de votre présentation.

Voici un article que je vous recommande de lire: 10 erreurs que vous faites avec les webinaires

Quelles sont les actions à prendre maintenant? Que voulez-vous que votre audience fasse maintenant ? 

 

Claire Pret

Note importante:

Ce site est uniquement pour votre information. Aucune garantie de gains ne vous est offerte ou promise. Veuillez toujours consulter votre avocat et/ou comptable avant de prendre une décision importante par rapport à vos finances. Nous ne vous offrons aucune garantie de résultats ici. Consultez toujours les professionnels appropriés avant de prendre une décision importante.

Toutes les marques de commerces cités appartiennent à leurs propriétaires respectifs et ne sont présentées ici que pour faciliter votre compréhension. Lire aussi la note importante du blogue. Consultez aussi notre politique de confidentialité. 

Facebook et Instagram sont des marques déposées qui appartiennent à leurs firmes respectives, elles ne sont présentées ici que pour faciliter la compréhension de cet éditorial.

Copyright pour les images du site: droits achetés sur 123RF, Fotolia, Istockphoto ou encore Depositphoto

Copyright pour cette image: Depositphoto no. 61794513 @ verbaska

Claire Pret

Author Claire Pret

More posts by Claire Pret