was successfully added to your cart.

7 astuces pour démarrer votre entreprise

Où en êtes-vous aujourd’hui dans votre carrière?

Est-ce que ce que vous faites vous allume?

Aimez-vous ce vous faites? Est-ce que cela vous donne envie de vous lever le matin?

Ou est-ce la situation inverse? Vous vous levez en vous disant : « Oh non! Pas déjà lundi… », et vous passez toute la semaine à compter les jours qu’il reste avant la fin de semaine…

Traversez-vous la vie en échangeant votre temps contre un salaire, dans l’espoir d’avoir un jour une retraite bien méritée, mais de plus en plus incertaine pour enfin faire ce que vous aimez vraiment? Ce qui vous allume?…

Pourquoi attendre?

Vous avez peut-être déjà pensé qu’il serait intéressant de développer une activité professionnelle en accord avec vos intérêts sans quitter votre emploi actuel, vous permettant ainsi de vous épanouir dès maintenant dans un projet issu de vos passions, en plus de constituer une seconde source de revenus.

Peut-être avez-vous déjà en tête une activité professionnelle à développer et  une petite idée de comment Internet peut vous y aider… sans toutefois oser vous lancer maintenant.

Et si vous pouviez commencer dès aujourd’hui ? Je pense que cela est possible maintenant!

Voici sept astuces simples à suivre qui seront à même de vous donner confiance pour démarrer votre activité professionnelle sans pour autant quitter votre emploi et votre sécurité actuelle.

1re astuce : Ne pas attendre que cela soit parfait pour se lancer!

Pourquoi?

Premièrement, parce que le temps passe vite! Si vous prenez trop de temps pour développer un produit parfait, il est très probable que vous allez arriver trop tard sur le marché; quelqu’un d’autre risque d’avoir entretemps réalisé un produit similaire. Combien de fois est-ce que l’on entend quelque chose comme : « Ah oui! J’y avais pensé, mais finalement, j’ai été occupé et je n’ai pas eu le temps réaliser cette idée. C’est quelqu’un d’autre fait maintenant des millions avec « mon idée » » ?

Deuxièmement, avec l’évolution rapide de la technologie, plus de temps vous prenez et plus vous risquez de proposer un produit dans une technologie qui est maintenant désuète.

Troisièmement, l’apprentissage est un processus actif. Vous apprendrez davantage en faisant et en interagissant : vous testerez certaines choses et connaîtrez les véritables besoins de vos clients à leur contact.

Cependant, ne pas attendre la perfection ne veut pas dire présenter n’importe quoi. Il y a un minimum à avoir.

2e Astuce : Investir en soi-même!

Investissez en vous

En tant qu’entrepreneur démarrant une entreprise, vous êtes le principal actif de celle-ci., Il est donc primordial d’investir d’abord en vous, autant intellectuellement que physiquement.

Tout d’abord, vous devez choisir quelque chose qui vous passionne, car vous y consacrerez beaucoup de temps. Il est  important de prendre le temps de bien vous renseigner sur le sujet que vous voulez développer, ainsi que de vous former sur les manières de le faire. Il y a énormément d’information gratuite sur internet, mais il y en a aussi qui est payante. Il convient de choisir ce qui apportera le plus en fonction de vos besoins.

Par exemple, si vous avez de la difficulté avec la réalisation de formations vidéo, il faudra trouver une formation ou du coaching (mastermind) en réalisation vidéo. La même chose s’applique aux présentations publiques, à l’écriture, aux techniques informatiques, etc.

3e astuce : Bien connaître votre marché

Qui est votre client type? Qui est votre avatar?

Trouvez ce qui garde éveillés vos clients la nuit. Quel est le problème qui les empêche de dormir? Celui qu’ils doivent résoudre? ! Si vous partez de ce problème crucial, il est très probable que les gens soient intéressés par votre produit, pourvu que vous leur proposiez une solution efficace! Alors, analysez votre marché, détectez ses problèmes épineux à résoudre (« what’s the pain », disent les Anglais…) Ceci fait, vous pouvez également vous pencher sur d’autres problématiques de votre marché : vers quoi ces gens veulent-ils aller, quelles sont leurs aspirations?

Essayez de cerner les préoccupations immédiates, mais aussi à moyen et long termes, de votre clientèle pour ce faire, connaissez votre marché : parlez-lui, participez à des forums, utilisez des sondages, allez dans des rencontres de réseautage, posez des questions. Écoutez et apprenez quels sont leurs véritables besoins et surtout quels sont leurs mots, quel est le vocabulaire qu’ils emploient, et utilisez celui-ci; c’est comme ça que vous allez pouvoir les rejoindre avec vos produits et services.

4e astuce : Construire un produit spécifiquement pour votre marché

Votre produit doit s’adresser à votre marché; il faut que vous parliez son langage, mais aussi que vous utilisiez la façon dont il s’attend à recevoir le message. Chaque clientèle va préférer une certaine façon. Oui beaucoup aiment bien fonctionner avec la vidéo, parce que c’est une bonne façon de suivre des formations et de voir la personne avec qui on transige. Mais il y a aussi des gens qui n’aiment pas la vidéo ou pour qui celle-ci convient moins. Par exemple, vous allez peut-être davantage rejoindre certaines personnes avec un Podcast. Beaucoup de gens aiment s’entrainer en écoutant un Podcast; on ne peut effectivement pas s’entrainer en regardant une vidéo!

Il convient de penser aux besoins spécifiques du marché, pas seulement en termes du produit, mais aussi en termes de type de livraison du produit. Il est effectivement possible de décliner votre produit de différentes façons. Vous pouvez avoir un livre électronique, des MP3, des vidéos… qui, tous, expliquent ce qu’est votre produit.

5e astuce : Planifier votre visibilité

Bien planifier la visibilité et utiliser au maximum les réseaux sociaux

Soyez visible dès aujourd’hui sur les réseaux sociaux. Pensez par exemple à construire une page Facebook dans votre domaine d’expertise, une «fan page», ainsi qu’une page Facebook pour l’entreprise. Prenez soin de séparer votre page Facebook d’entreprise de votre page Facebook personnelle. Il faut vraiment qu’il y ait une distinction entre les deux; votre page Facebook personnelle doit demeurer plus privée.

Soyez visibles, oui, mais sur les bons réseaux sociaux. Votre clientèle se situera davantage sur un ou plusieurs réseaux sociaux différents ; quels sont-ils?

Les femmes et les jeunes naviguent davantage sur Facebook, se fient plus à ce qu’ils y voient.  Quant aux professionnels, on les retrouve généralement davantage sur LinkedIn.

Il convient dans tous les cas de soigner son image sur les réseaux sociaux. Mais soyez tout de même accessible. Sur les réseaux sociaux, vous ne pouvez pas faire de communications d’entreprise froides et impersonnelles. Il ne faut pas oublier que vous devez être en mode de partage et d’échange.

6e astuce : Avoir des revenus pour payer les dépenses

Il est impératif de prévoir des revenus pour être capable de payer les dépenses pendant le démarrage de l’entreprise.

Cela peut sembler aller de soi, mais beaucoup d’entrepreneurs démarrent une entreprise sans avoir d’économies pour couvrir le minimum ou ne veulent simplement pas travailler sur autre chose que le développement de leur projet. Ces gens se retrouvent finalement dans une situation très difficile parce qu’ils n’ont pas d’argent pour s’offrir les formations, les coachings, et ils ne peuvent non plus déléguer des tâches; certains finissent même sans argent pour vivre. Bref, ils n’arrivent jamais à décoller.

Donc, pensez à avoir une source de revenus pendant que vous développez votre idée. Idéalement,  conservez votre emploi actuel et commencez votre nouvelle activité professionnelle en travaillant les soirs et les fins de semaine, afin de développer votre produit. Vous pouvez déléguer des mandats à des employés virtuels,  que ce soit des graphistes, webmestres, adjointes… Ils peuvent vous aider à développer votre entreprise selon leurs talents et compétences pendant que vous gagnez de l’argent pour être capable de les payer, et aussi de vous payer vous-même.

Pensez également à mettre de l’argent de côté afin d’avoir des économies substantielles le jour où vous déciderez peut-être de vous consacrer exclusivement à votre entreprise…En ce sens, il est déconseillé de quitter votre emploi tout de suite. Coupez plutôt la télé le soir et travaillez à réaliser votre rêve à la place.

7e astuce : Les bons outils pour les bonnes choses!

À long terme, la clé du succès est d’utiliser les bons outils pour mettre en place et automatiser toute la vente et le suivi sur internet.

N’essayez pas de réinventer la roue. Il existe aujourd’hui des tas d’outils faciles à utiliser que l’on peut maîtriser en très peu de temps, sans être programmeur. Par exemple, pour faire un blogue, vous pouvez utiliser WordPress, un outil extrêmement facile à utiliser. Si vous n’avez pas de site d’hébergement, vous pouvez commencer avec wordpress.com. Qui pour un service premium vous pouvez avoir votre nom et ça coûte environ 99 $ par année.  Aussi, si vous faites des formations vidéo, il est très simple de les mettre sur des sites comme Youtube.

En créant une entreprise, vous achèterez nécessairement ce qu’on appelle un domaine, c’est-à-dire « le nom  de votre entreprise.com » (ou « .ca » au Canada, « . fr » en France, etc.) Il sera alors important de vous créer une adresse courriel de compagnie. Vous pourrez ensuite utiliser des outils comme Mailchimp, Getresponse ou SG autorépondeur qui vous permettront de faire des envois de courriel de masse; cela vous fera gagner du temps. Notez qu’il est absolument déconseillé d’utiliser votre courriel personnel pour votre correspondance professionnelle.

Si vous créez une infolettre, vous devez permettre aux gens de la recevoir, mais aussi de s’en désabonner. Aujourd’hui, c’est la loi au Canada ainsi que dans plusieurs pays : il faut absolument demander l’autorisation des gens de façon explicite, il faut qu’ils acceptent en cliquant pour que vous puissiez leur envoyer des courriels ou des infolettres. D’où l’importance de suivre cette procédure en utilisant les outils appropriés.

L’avantage de l’autorépondeur, c’est qu’il s’agit d’une structure qui communiquera automatiquement de l’information à votre clientèle. À partir d’une page de capture sur laquelle l’internaute téléchargera votre formation ou votre livre gratuits, différentes choses lui seront proposées – informations, formations, vidéos – et, éventuellement, une offre d’achat d’un de vos produits. Cela s’appelle le « tunnel de vente », facile à mettre en place avec le bon outil!

Apprenez à connaître et utiliser les bons outils,  ils vous aideront à gagner temps et efficacité!

Fabienne Fayad

Note :

Ce blogue est réalisé et maintenu par EDGN CONSULTANTS INC.

Cet article est écrit uniquement pour votre information et il n’y a aucune promesse de gain. Il n’y a pas de recette magique pour gagner rapidement de l’argent. Il faut travailler fort pour réaliser ces rêves!

N’oubliez pas de toujours consulter vos conseillers professionnels (comptable, avocats) avant de prendre une décision financière importante.

Ce site est pour votre information seulement. Toutes les marques de commerce appartiennent à leurs propriétaires respectifs et ne sont mentionnées ici que pour faciliter votre compréhension. Aucune promesse ou garantie de gains ne vous est faite. Veuillez svp lire notre politique de confidentialité. 

Photo source: istockphoto, Depositphotos,123RF ou fotolia.com

Droits d'auteurs pour cette image: DepositPhotos valuavitaly Id. de l'image:3159627

Fabienne

Author Fabienne

More posts by Fabienne